COLLABORATIONS/AXES DE TRAVAIL

Devant la nouvelle proposition qui s’ouvrait à moi , le nouvel espace offert pat le Centre national de la danse , je changeais mon projet.Initialement,je pensais retravailler les modules du conte VOODOO CHILD 2010 , surtout l’axe du conte avec le musicien Manu Rivière , mais je me laissais guider par mon instinct .Je n’en étais plus aussi certaine, de plus les 2 danseuses du conte avaient migré hors les murs de la capitale .Paradoxalement je sentais en moi le désir plus radical de revenir à l’experience nitiale de la danse urbaine mais d’une autre manière .

**La collaboration avec DJ Noise :

Il me parut important de revenir à mes fondations sans quitter les propos que je développais par ailleurs .Cela fait quinze ans que je travaille et collabore avec DJ Noise et un peu plus que je montais à l’époque le duo LOVE pour le Théatre contemporain de la danse. Je partais donc de mon serail , ma tribu , ma famille artistique.Je voulais rendre hommage à mon partenaire et à l’esprit de « crew ».

**Les repetiitons dans les studios :

Je partais à l’aventure car tout s’était figé , et puis les lignes vinrent , les trajectoires, les liens , les signes , les symboles , la fusion avec la pratique AFRIP HOP®,avec mes recherches personnelles et mes experiences de vie.

Je retournais à plus de clarté , de simplicité (par opposition à la profusion de VOODOO CHILD 2010). Et alors non seulement le geste accompagne mes recherches mais aussi l’écriture , les mots ,les sons…quelques appréhensions et je me lance dans l’expérience , je m’abandonne à la connexion présente.Et se dessinent les contours du propos

**Le lien avec le conte :

Dans VOODOO CHILD 2010 j’avais abordé la transe comme souvent et je cherchais à partir de là non plus en tant qu’ étape du propos mais en tant qu’ouverture entre les interstices.Le chaos m’amena la clé Je mis en parallèle ma rencontre avec DJ Noise et le travail sur le personnage double de VOODOO CHILD . j’écoutais le vide ….

**Les danseuses :

Sandrine Monar intègre la Cie , elle est issue de la « flagrance » Hip Hop et je retrouve en elle l’énergie organique initiale de mon écriture et un engagement fort , nous travaillons un rôle , dans ses contradictions , ses opposés et elle y trouve une magie remarquable .Chloé Dervillé nous rejoint, déjà aguerrie à l’espace du répertoire, elle revient enrichie des expériences de sa vie .Elles forment toutes les deux les pôles d’attraction de la pièce, et je laisse la magie s’opérer,confiante dans les sensations que je rencontre.

**L’alchimie :

« Au cœur de l’humain, dans nos lendemains et notre quotidien , ton histoire est la mienne ,je t’offre ma réalité , tu me donnes l’éspérance , le rêve de ces espaces oubliés »©

Entre les mots simples du réel avec Mourad,et les espaces libres collectés avec les rêves des personnages , la poèsie prend sa place. « Sans ce l’expliquer , juste suivre le souffle qui nous guide »®

**Le son de SOUS LE MASQUE :

Comme à l’accoutumée , on travaille avec Monsieur Bruit sur un échantillonnage que je sélectionne selon les mélodies qui habitent mon esprit et la vibration qui nous guide, il est l’orfèvre qui taille,arrange le son et crée les lignes de scratches avec les chants des animaux .Par rapport à ma pratique d’AFRIP HOP® j’invoque l’esprit des animaux , chaque personnage est guidé par l’énergie de l’animal qui s’insinue dans son champs, donc nous explorons avec Mourad ce coté sauvage dans notre musique.

**la recherche sur les personnages :

« C’est un travail exaltant et précis , les interprètes doivent traverser des états émotionnels , étant donné que je voyage dans le monde du rêve les repères se font entre les mots et à l’intérieur des sensations physiques et émotionnelles , dont je connais la direction et le fondement par expèrience .Les poèmes rattachés à chaque personnage en indiquent la couleur et le ton . Un chantier est entrepris sur le chant/parlé ou la voix/chantée…nous tentons les expèriences et les espaces créatifs ouverts sont saisis pour nous toutes , avec appréhension , bonheur et toujours engagement .Les propositions s’enrichissent avec la nature et la personnalité de l’interpréte et nous recréons dans les espaces de nos différences.

**Les costumes :

Claire SCHWARTZ m’a été présentée par Camille LAMY ne pouvant être des nôtres sur cette création.Elle a réalisée les tenues dont j’avais dessiné des esquisses , un esprit,et elle les a harmonisées magnifiquement et simplement aux personnages , je voulais une combinaison , identique pour toutes, mi féminin mi masculin couleur noir et végétal…avec le rouge pour la Shamane Etoilée , le Bleu pour la lune et le vert pour Miss Soleil , Une tenue de guerrière histoire de recoller les morceaux Claire a fait des recherches sur les étoffes et a amené sa patte d’artiste.

**Le maquillage :

NOEMIE CHOUPIS : je croise ses oeuvres sur une carte que me donne mon osthéopathe… ! ses maquillages éphémères sont poètiques et les incrustations sur la peau qu’elles dessinent en accord avec les personnages et leur symbolique rappellent le chant de notre âme…Nous envisagerons une collaboration très créative , ses œuvres éphémères font partie des attributs des personnages ,elles nous ont permis d’envisager un autre versant de recherche , comme les scarifications des guerriers et les tatouages elles finalisent les contours de la nature du rôle , je considére qu’elles font partie des élèments du costume.Noémie interviendra chaque fois que les conditions le permettront.

De belles rencontres…. !Une belle synergie d’artistes engagés sur le projet,ce qui prouve encore que la dynamique de la Cie résiste au temps et que l’inventivité , le savoir faire des artistes et la determination de Flo kardinal viennent à bout des obstacles et transforment les rêves en réalités.

** : Les techniciens :

Ils permettent aux interprètes de se produire.Rémi ETOURNEAU fait son entrée dans l’équipe et Mehdi Bara ZIANE réalise toujours les images ….Le travail s’inscrit dans la durée et permet d’envisager des projets rivés à SOUS LE MASQUE.

Je remercie le staff de TIR GROUPé et les amis artistes qui nous soutiennent: Manu VOGT, Laetitia VIALLET, Carole JACQUIER , Bernard WAYACK PAMBE Camille LAMY ….SOUS LE MASQUE …..une sacrée tribu !

Lien http://www.tirgroupe.org/?page_id=607

img_8351web