Sandrine MONAR

Sandrine débute la danse à l’âge de 10 ans tout d’abord par le modern jazz, mais est très influencée par ce qu’écoute son frère aîné, du hip hop. Elle démarre par des cours de hip-hop avec Tony Maskot,  par les styles dits Old school (pop ,lock ,boogaloo) et la hype.  L’année suivante elle intègre la compagnie  Sanrancune .

Elle rejoint en 2004 la compagnie Ethadam chorégraphiée par Ibrahim Sissoko, en tant que danseuse et scénographe. Parallèlement elle développe sa danse personnelle grâce à Karl Kane Wung. Ce qui l’amène à participer à de nombreux battles (Juste for the Ladies, Juste Debout France 2005 et 2007,2010), Elle danse en 2007/2008 dans la comédie musicale Kirikou et Karaba mise en scène et chorégraphiée par l’anglais Wayne McGrégor. Puis en 2009 elle travaille avec le chorégraphe contemporain Nasser Martin Gousset dans la pièce I want you. Et danse dans la pièce Roméos et Juliettes de Sébastien Lefrançois. Elle s’initie à la revue en 2009/2010 dans  Zoopsie comédy de Dominique Boivin dont les costumes sont signés par Christian Lacroix. 2011 signe le début de sa collaboration avec le chorégraphe  Farid Berki sur une pièce Vaduz 2036 autour de Kandinsky. Dernièrement elle a rejoint la compagnie Quality street chorégraphié par Thierry Martinvallet  dit  Nasty et parallèlement on a pu la voir dans le jeu «  just dance 3 » pour lequel elle a chorégraphié et dansé .On a pu la voir dans un des 5 solos de « elles » du  chorégraphe Sylvain Groud.

En 2013 elle danse dans SOUS LE MASQUE chorégraphié par Florence Kardinal ainsi que dans LE SACRE DU PRINTEMPS de Stravinsky en mode Hip Hop signé Farid Berki.

Aujourd’hui sa danse principalement  new style et house emprunte de féminité et de sensualité, n’est autre qu’un mélange subtil des différents styles qu’elle a pu pratiquer et auxquels elle s’est essayée. Elle aime dire au sujet de sa passion: « Ce que j’aime particulièrement dans la danse hip hop c’est la pluralité et l’éclectisme qui la caractérise, je me retrouve parfaitement dans cette danse qui fait de moi ce que je suis juste une artiste qui danse des danses ».

Cie TIR GROUPé SOUS LE MASQUE

Sandrine MONAR Cie TIR GROUPé SOUS LE MASQUE

Cie TIR GROUPé SOUS LE MASQUE

Sandrine MONAR Cie TIR GROUPé SOUS LE MASQUE

Sandrine MONAR Cie TIR GROUPé SOUS LE MASQUE